Géant au cœur d’or

Léo Robert

Retour à la saison

le samedi 4 février 2017 à 12 h 30

Synopsis de l'épisode

Si le français au Manitoba est aussi fort aujourd’hui, si la communauté affiche sa langue avec fierté, c’est en grande partie grâce à la ténacité d’un homme, Léo Robert, qui s’est tenu debout tout au long de la crise linguistique des années 1980 malgré de sérieuses menaces pesant sur lui et sa famille.

Biographie

Léo Robert

D’abord impliqué dans sa paroisse, Léo Robert est devenu une figure clé de la communauté franco-manitobaine quand il a pris la présidence de la SFM en 1982, à une époque où les francophones ont dû lutter pour leur droit de parler français et d’avoir des services en français. À travers les moments les plus difficiles de l’histoire moderne de la francophonie au Manitoba, Léo Robert était là. Il n’a pas renoncé.

Après ces années noires, Léo Robert revient tout de même sur le devant de la scène communautaire, notamment sur le dossier de l’éducation qui lui tient à cœur. Il est notamment président-fondateur de l’ADEF (Association des directeurs et directrices des écoles françaises du Manitoba), directeur général de la DSFM à un moment où elle doit encore faire sa place (1997 à 2003), il met sur pied la Coalition francophone de la petite enfance du Manitoba, et il prend la présidence du Bureau des gouverneurs de l’Université de Saint-Boniface (Collège universitaire à l’époque) de 2008 à 2015.

Plus récemment, c’est lui, avec l’ancienne rectrice de l’USB, Raymonde Gagné, qui a initié les États généraux de la communauté franco-manitobaine qui se sont tenus en 2014-2015 pour faire le point sur les acquis et les objectifs de la communauté.