La santé d’un village

Dr. Paul de Moissac

Retour à la saison

le samedi 17 septembre 2016 à 13 h 00

Synopsis de l'épisode

C’est l’histoire d’un village francophone qui n’a pas rapetissé comme tant d’autres villages agricoles ni ne s’est anglicisé, parce que les résidents ont su se battre pour conserver les acquis de leur communauté. Parmi ceux-ci, les services de santé de Sainte-Anne, en français, mais aussi en anglais. Sainte-Anne est la communauté manitobaine qui a la plus grande proportion de médecins pour la population. Un médecin, Paul de Moissac, est un des chefs de cette communauté.

Biographie

Dr. Paul de Moissac

Né dans le village francophone de Saint-Claude, Paul de Moissac est un fier francophone. C’est donc sans hésitation, malgré des études de médecine en anglais, qu’il est parti exercer la médecine en français dans une communauté francophone du Manitoba, Sainte-Anne. Mais plus qu’exercer en français, les circonstances l’ont amené à affirmer plus que jamais les services de santé en français à Sainte-Anne, petite ville d’environ 1 600 habitants. Il a notamment été un joueur clé dans le maintien de l’hôpital à Sainte-Anne (hôpital qui était voué à fermer du fait de la régionalisation), dans la désignation francophone de la Villa Youville (foyer pour aînés – le seul désigné francophone au Manitoba rural aujourd’hui), et dans le recrutement de médecins francophones à la Clinique médicale Seine où il exerce depuis 1984 et y est médecin gérant depuis 1991.

Pour faciliter le recrutement de médecins francophones, Dr Paul de Moissac a fait du Centre médical Seine un centre de formation pour les étudiants de 3eannée de l’Université du Manitoba et du CNFS (Centre national de formation en santé – pour les étudiants francophones hors Québec) à Ottawa. Il a aussi créé en 2005-2006 une résidence en médecine de famille dans les communautés franco-manitobaines avec le Dr José François, qui compte aujourd’hui 4 positions toutes désignées bilingues.