Être universel

Herménégilde Chiasson

Retour à la série

le samedi 11 février 2017 à 12 h 30

Synopsis de l'épisode

Toutes les sociétés ont une espèce de Leonardo Da Vinci - quelqu’un qui réussit à la fois de faire de l’art qui commente sur la société, qui a l’influence nécessaire à changer la société, et qui est en même temps historien de ce changement. Pour le Nouveau-Brunswick, c’est Herménégilde Chiasson.

Biographie

Herménégilde Chiasson

Herménégilde Chiasson peut être décrit de maintes façons : 29e Lieutenant-Gouverneur du Nouveau-Brunswick, poète, auteur, dramaturge, peintre, photographe, réalisateur.

Son implication dans la culture acadienne commence pendant ses études. Il devient, en 1974, le directeur de la galerie d’art de l’Université de Moncton. En 1980, il devient président de la Galerie Sans Nom. Suite à cela, il fonde plusieurs organisations culturelles en Acadie, comme les Éditions Perce-Neige en 1984, la coopérative Aberdeen en 1985, l’atelier Imago en 1987, les Productions du Phare-Est en 1988.

Il défend la culture acadienne d’une étrange façon. En fait, plusieurs artistes acadiens étaient présents avant lui, mais beaucoup s’exilaient au Québec ou ailleurs. Pour lui, c’est là une différence fondamentale. Lui, il décide de pratiquer son art en Acadie. De plus, il participe à la mise sur pied de l’industrie culturelle acadienne. Il participe, entre autres, à la création du Théâtre L’Escaouette à Moncton et des Éditions d’Acadie. Il met aussi en avant-plan l’Acadie et l’identité acadienne dans certains de ses films, poèmes et pièces de théâtre. Il travaille donc très fort pour bâtir les institutions culturelles de l’Acadie ainsi que la culture elle-même de la région.